Chez oim, forum libreChez oim, forum libre

 
Pages: [1]   En bas

Auteur Sujet: R. D. Congo : Arrêtés pour avoir demandé le respect du processus électoral  (Lu 646 fois)

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 17.604
  • Proprio officiel chez oim !

Lucha : un mouvement de jeunesse citoyen pris pour cible
Membres de la LUCHA à Goma.


Ce 16 février, à 5 heures du matin, 7 jeunes activistes du mouvement de jeunesse citoyen "Lutte pour le Changement – Lucha" ont été tirés de leur sommeil et arrêtés par les forces de sécurité congolaises, à Goma et Kinshasa simultanément.
Leur crime ? Avoir appelé, avec d’autres mouvements de la société civile congolaise, à une grève générale pour réclamer la tenue de l'élection présidentielle en novembre 2016.
A ce jour, il n'existe aucune nouvelle du sort de deux d’entre eux, et il à craindre que tous ne soient victimes de torture et autres mauvais traitements.

Sauf à être inculpés sur la base de charges internationalement reconnues, ils doivent être immédiatement libérés !

La société civile congolaise a appelé à une grève générale le 16 février, pour protester contre le probable report des élections générales prévues en novembre prochain. Le président Kabila n’est pas autorisé par la Constitution à candidater pour un troisième mandat,   mais beaucoup pensent qu’il essaie de reporter les élections pour se maintenir au pouvoir.
Le mouvement LUCHA (Lutte pour le changement) est un mouvement de jeunes créé en 2012 à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Il est connu pour ses actions non-violentes. Il organise des sit-in, des manifestations et d’autres interventions pour réclamer   le respect des droits humains de la population congolaise. Il appelle notamment à une meilleure gouvernance et au respect de la constitution et du calendrier électoral. Lucha est l’un des mouvements de la plateforme citoyenne FILIMBI, dont le lancement, le 15 mars 2015, avait conduit à de nombreuses arrestations arbitraires.


Plus d'infos : Site Amnesty France
SIGNER LA PETITION RECLAMANT LEUR LIBERATION


Sources : Amnesty France

Pages: [1]   En haut
 

+ Réponse Rapide

Page générée en 0.133 secondes avec 25 requêtes.