Chez oim, forum libreChez oim, forum libre

favicon Google Recherche avancée  

PRISM

Forum certifié NSA, PRISM2013.

Toi, le troll, le raciste, l'intolérant, passe ton chemin.
Ce forum défend la liberté d'expression, mais rappelle toi que celle ci n'autorise pas tout.



Pages: [1]   En bas

Auteur Sujet: Spécialités à base de Dextropropoxyphene  (Lu 1200 fois)

Songe

  • Observateur
  • Pipelette intarissable
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5.015
  • Chérie officielle chez oim !
Spécialités à base de Dextropropoxyphene
« le: mercredi 08 janvier 2014, 22:03 »

Bon alors ce n'est plus du tout d'actualité, mais je ne savais pas où poser mon colis.

Est ce que tu peux rechercher pourquoi le Dextropropoxyphene à été retiré du marché. ?

Il va sans dire que je ne paie pas pour les éventuelles infos que tu pourras récolter, mais tu gagneras .....



J'ai édité ton titre pour qu'on retrouve plus facilement.
Alex.
IP archivée
A chaque chose malheur est bon, Demain ne meurt jamais... parce qu'il n'existe pas !

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14.541
  • Proprio officiel chez oim !
Requète
« Réponse #1 le: mercredi 08 janvier 2014, 22:13 »

Ok ma chérie. Je te regarde ça.
Inutile de dire que si je trouve, tu ne me dois rien, hein ? ;)


EDIT
J'ai un souci.
Sous qu'elle forme tu le cherches ?
Dextropropoxyphene - paracetamol 30/400 ? Caféiné ?
Peux importe le laboratoire ?

ATTENTION !
Si on part sur des spécialités comme Skenan ou Actiskenan, je déplacerai le sujet sur le forum privé non visible du public !
IP archivée

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14.541
  • Proprio officiel chez oim !
Requète
« Réponse #2 le: mercredi 08 janvier 2014, 22:30 »

Dis donc ! Tu m'avais pas dit que ça datait de si loin cette histoire ! :o

Je te le livre tel quel :


Le Comité des médicaments à usage humain de l’EMEA (Agence européenne d’évaluation des médicaments) a émis un avis défavorable au maintien sur le marché des médicaments contenant du DXP (dextropropoxyphène). Cet avis, s’il est confirmé par la Commission européenne, conduira au retrait du marché de toutes les spécialités contenant du DXP dans l’Union européenne. Ce retrait sera progressif pour permettre aux pays concernés de prendre les dispositions nécessaires à sa mise en œuvre dans de bonnes conditions. L’Afssaps envisage que le retrait définitif des spécialités pharmaceutiques contenant du DXP intervienne dans un délai de l’ordre d’un an afin notamment de permettre aux professionnels de santé d’envisager la meilleure alternative antalgique pour leurs patients, dans le cadre des recommandations de prise en charge de la douleur qui seront définies par un groupe d’experts.

L’association DXP/PC (dextropropoxyphène / paracétamol) est un médicament antalgique, disponible en France depuis 1964 sur prescription médicale. Il est indiqué dans le traitement des douleurs modérées ou intenses, ou qui ne sont pas soulagées par l'aspirine, le paracétamol ou l’ibuprofène, utilisé seul. Une trentaine de spécialités pharmaceutiques renfermant cette association est à ce jour commercialisée en France.

En 2004, la réévaluation en Suède et au Royaume-Uni du rapport bénéfice-risque des médicaments contenant du DXP a conduit ces deux pays à retirer du marché l’association DXP/paracétamol. Cette décision a été motivée par le nombre important de décès retrouvés dans ces deux pays (200/an en Suède pour 9 millions d’habitants et entre 300 et 400/an au Royaume-Uni pour 60 millions d’habitants), dans le contexte d’intoxications volontaires (tentatives de suicide) ou accidentelles à ce médicament.

En 2005, en France, les résultats d’une première enquête menée par le réseau des centres antipoison et de toxicovigilance, concernant les intoxications aiguës au DXP, avaient mis en évidence un nombre de décès inférieur à celui observé en Suède et au Royaume-Uni.

En 2006, une nouvelle enquête menée auprès du réseau national des centres antipoison a comparé les risques liés au surdosage des médicaments antalgiques de pallier II (DXP, tramadol, codéine). Les données recueillies suggéraient que la codéine présente une toxicité moindre au cours des intoxications observées. En revanche, la toxicité du tramadol était supérieure à celle de l’association DXP/PC et de la codéine, en termes de décès consécutifs à des polyintoxications, comme en termes de convulsions et de complications respiratoires et cardiovasculaires. Dans ces conditions, l’Afssaps avait considéré que ces données ne justifiaient pas de mesures de restriction ou de remise en cause de l’usage du DXP. Cependant, elle a estimé nécessaire de poursuivre la surveillance des risques d’intoxication aigue pour l’ensemble des antalgiques de pallier II.

En raison de la différence des mesures prises dans les pays européens ayant autorisé le DXP et des risques de décès, la Commission européenne a saisi le Comité des médicaments à usage humain de l’EMEA en vue de réévaluer les spécialités en contenant. Au terme de cette évaluation, le Comité a considéré que les preuves d’efficacité thérapeutique sont insuffisantes au regard du risque de décès, en cas de surdosage accidentel ou volontaire. Il a conclu qu’aucune mesure complémentaire permettant de minimiser le risque ne pourrait être suffisante pour éviter les conséquences graves d’un surdosage.
Il a recommandé que le retrait de l’association DXP/PC intervienne de façon progressive pour permettre aux pays concernés de prendre les dispositions nécessaires à sa mise en œuvre.

Au cours de la réévaluation européenne, l’Afssaps a exposé ses arguments pour le maintien de l’association DXP/paracétamol, compte tenu notamment d’un profil de sécurité d’emploi satisfaisant dans des conditions normales d’utilisation et de pratiques différentes en France dans le choix des médicaments en cas d’intoxication médicamenteuse volontaire, mais aussi dans le mode de conditionnement de ces produits et leurs conditions de délivrance. Elle a fait également valoir les études comparatives les plus récentes qu’elle a fait effectuer sur les effets indésirables, et les décès enregistrés avec les principaux antalgiques de pallier II. Les résultats font ressortir que l’association DXP/PC n’est pas le type de produit qui présente le risque le plus élevé au regard du niveau de consommation, sur la base des données françaises. De plus, ces médicaments, qui sont utilisés de longue date, disposent en conséquence d’un important recul en pratique clinique. Pour toutes ces raisons, l’Afssaps estime à ce stade que l'impact d'un retrait sur la santé publique est très incertain dans le contexte français.

L’Afssaps organisera le retrait définitif des spécialités pharmaceutiques contenant du DXP dans un délai de l’ordre d’un an afin de préparer le passage aux alternatives thérapeutiques. Afin d’aider les médecins à trouver la solution de remplacement la plus adaptée à leur patient, l’Afssaps met en place un groupe d’experts chargé d’émettre de nouvelles recommandations sur la prise en charge de la douleur, dans le nouveau contexte. Pour les patients pour lesquels aucune alternative satisfaisante n’aura été trouvée à l’issue de la phase de retrait progressif, l’Afssaps étudiera la possibilité de pouvoir autoriser un accès encadré à la prescription.

Dès maintenant, l’Afssaps recommande aux professionnels de santé de ne plus prescrire de médicaments contenant du DXP à de nouveaux patients. Dans la mesure où le retrait de ces médicaments sera progressif, les patients sont invités à contacter leur médecin, sans urgence, par exemple dans le cadre du renouvellement de leur ordonnance, afin que leur traitement soit reconsidéré.


Source ANSM


Ca, c'était en 2009.
En 2011, le retrait définitif a été décidé et ordonné.

Voilà, voilà, ma chérie ! ;)
IP archivée

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14.541
  • Proprio officiel chez oim !
Requète
« Réponse #3 le: mercredi 08 janvier 2014, 22:39 »

Juste une question, comme ça, tu cherches à me faire passer un message ?
Ca va, toi ? :-\

Bon ! Je sais que ce n'est pas ça, mais tu as compris la question, hein ?
IP archivée

Songe

  • Observateur
  • Pipelette intarissable
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5.015
  • Chérie officielle chez oim !
Spécialités à base de Dextropropoxyphene
« Réponse #4 le: jeudi 09 janvier 2014, 10:10 »

Hum si la question est "Songe cherches tu a te suicider " Ben la réponse est non. Mais c'est une molécule qui me soulageait bien;, et que les rares qui pourrait la remplacer, je ne les supporte pas.

Merci Alex.
IP archivée
A chaque chose malheur est bon, Demain ne meurt jamais... parce qu'il n'existe pas !

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14.541
  • Proprio officiel chez oim !
Spécialités à base de Dextropropoxyphene
« Réponse #5 le: jeudi 09 janvier 2014, 10:54 »

Ben oui, je comprends, mais en temps normal, les médicaments sont des toxiques qui apportent pas mal d'effets secondaires et indésirables.
C'est à cause de ça qu'on a inventé le rapport bénéfice/risque...
Si le rapport n'est pas bon, on retire la molécule... Ce qui peu sembler normal même si, pour toi, cette molécule faisait son boulot correctement...

Ton toubib ne t'a rien trouvé d'autres ??? Pourtant on a fait de jolis progrès en matière d'antalgiques.
IP archivée

Songe

  • Observateur
  • Pipelette intarissable
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5.015
  • Chérie officielle chez oim !
Spécialités à base de Dextropropoxyphene
« Réponse #6 le: jeudi 09 janvier 2014, 12:46 »

Ben si j'ai trouvé autre chose, dont le bénéfice risque est encore plus controversé  ! :gk:

Tout cela pour une poignée de péquins qui voulaient en finir......
IP archivée
A chaque chose malheur est bon, Demain ne meurt jamais... parce qu'il n'existe pas !

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14.541
  • Proprio officiel chez oim !
Spécialités à base de Dextropropoxyphene
« Réponse #7 le: jeudi 09 janvier 2014, 12:52 »

Et c'est ?
Si un produit te fait peur ou que tu tu poses simplement des questions, dis le à ton médecin ou pharmacien, ils sont là pour te répondre ! ;)
IP archivée

Songe

  • Observateur
  • Pipelette intarissable
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5.015
  • Chérie officielle chez oim !
Spécialités à base de Dextropropoxyphene
« Réponse #8 le: jeudi 09 janvier 2014, 13:20 »

Ce qui me fait le plus peur c'est qu'il le retire du marché ..... :ih:
IP archivée
A chaque chose malheur est bon, Demain ne meurt jamais... parce qu'il n'existe pas !

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14.541
  • Proprio officiel chez oim !
Spécialités à base de Dextropropoxyphene
« Réponse #9 le: jeudi 09 janvier 2014, 13:25 »

Ah ben oui... :D
C'est quoi son petit nom ? :gj:
IP archivée

Songe

  • Observateur
  • Pipelette intarissable
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 5.015
  • Chérie officielle chez oim !
Spécialités à base de Dextropropoxyphene
« Réponse #10 le: jeudi 09 janvier 2014, 13:41 »

A-----A :gj:
IP archivée
A chaque chose malheur est bon, Demain ne meurt jamais... parce qu'il n'existe pas !

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 14.541
  • Proprio officiel chez oim !
Spécialités à base de Dextropropoxyphene
« Réponse #11 le: jeudi 09 janvier 2014, 13:57 »

Euuuuuh...... :-\
IP archivée
Pages: [1]   En haut
 

+ Réponse Rapide

Page générée en 0.203 secondes avec 22 requêtes.