Chez oim, forum libreChez oim, forum libre

 


Pages: [1]   En bas

Auteur Sujet: Arabie Saoudite : Frénésie d'exécutions  (Lu 1497 fois)

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 17.102
  • Proprio officiel chez oim !

Intitulé Killing in the Name of Justice: The Death Penalty in Saudi Arabia, le nouveau rapport dénonce le recours arbitraire à la peine de mort dans le royaume, où cette sentence est souvent prononcée à l'issue de procès qui bafouent de façon flagrante les normes internationales.
Exécution publique en Arabie saoudite © privé


Mise à jour 23 juillet 2015

Saman Naseem a pu téléphoner à ses proches depuis la prison pendant le week-end, mettant fin à cinq mois de souffrances endurées par sa famille, qui ignorait totalement ce qui lui était arrivé.
La Cour suprême a fait droit à la requête de Saman Naseem concernant une révision judiciaire, ce qui signifie que sa déclaration de culpabilité et sa peine sont annulées et qu'il a le droit d'être pleinement rejugé.
La révélation selon laquelle Saman Naseem n'a pas été exécuté et bénéficiera d'un nouveau procès est une nouvelle incroyable pour ses proches. Toutefois, elle soulève des questions très inquiétantes sur ce qu'il a subi durant sa détention secrète.


En Arabie saoudite, des centaines de personnes sont condamnées à mort après avoir été déclarées coupables à l'issue de procès iniques par un système judiciaire gravement déficient.

Si le recours à la peine capitale est horrible en toutes circonstances, il l'est d'autant plus lorsqu'il est appliqué de manière arbitraire à l'issue de procès iniques.

Le système judiciaire défaillant favorise les exécutions judiciaires à grande échelle. Dans de nombreux cas, les accusés ne sont pas autorisés à consulter un avocat et sont parfois reconnus coupables sur la base d' "aveux" obtenus sous la torture ou les mauvais traitements, devenant les victimes d'erreurs judiciaires grossières.

Agissez pour ce jeune iranien, condamné à mort à moins de 18 ans 
SIGNEZ


UNE EXÉCUTION TOUS LES DEUX JOURS DEPUIS DÉBUT 2015

Entre août 2014 et juin 2015, au moins 175 personnes ont été exécutées, soit en moyenne une personne tous les deux jours.

La méthode d'exécution la plus courante en Arabie saoudite est la décapitation, suivie par le peloton d'exécution. Dans certains cas, les exécutions ont lieu en public et les cadavres et les têtes tranchées sont ensuite exposés.

Bien souvent, les familles des condamnés ne sont pas informées de leur exécution et ne l'apprennent qu'après leur mise à mort, parfois par les médias.


PRÉS DE LA MOITIÉ DES EXÉCUTIONS CONCERNENT DES CRIMES NON LÉTAUX

Un tiers de toutes les exécutions ayant eu lieu depuis 1985 concernaient des infractions qui ne satisfont pas aux critères définissant les "crimes les plus graves" pour lesquels le recours à la peine capitale est autorisé par le droit international. En effet, depuis 1991, 28 % des condamnations à mort en Arabie saoudite sont prononcées pour des infractions liées à la législation sur les stupéfiants.

Près de la moitié (48,5 %) des personnes mises à mort depuis 1985 étaient des étrangers. Beaucoup n'ont pas bénéficié de services de traduction adaptés durant leur procès et ont signé des documents – notamment des "aveux" – qu'elles ne comprenaient pas.


Pourquoi être contre la peine de mort ?



UN SYSTÈME JUDICIAIRE PÉNAL DÉFAILLANT

Fondé sur la charia (loi islamique), le système judiciaire ne s'appuie pas sur un Code pénal : la définition des crimes et les sanctions sont donc vagues et largement sujettes à interprétation. En outre, le système confère aux juges le pouvoir discrétionnaire de fixer les peines, ce qui donne lieu à de grands écarts, voire à des jugements arbitraires. Pour certains crimes passibles de taizir (sanctions discrétionnaires), les seuls soupçons suffisent pour qu'un juge prononce la peine de mort fondée sur la gravité du crime ou le caractère de l'accusé.

Par ailleurs, les garanties les plus élémentaires manquent pour assurer le respect du droit à un procès équitable. Souvent, les condamnations à mort sont prononcées à l'issue de procédures iniques et sommaires, qui se tiennent parfois à huis clos. Les accusés sont couramment privés du droit de consulter un avocat, ou déclarés coupables sur la base d’"aveux" obtenus sous la torture ou d’autres mauvais traitements. Ils sont privés du droit de bénéficier d'un appel adéquat et exhaustif.

L'Arabie saoudite rejette farouchement toute critique visant son utilisation de la peine de mort, faisant valoir que les sentences capitales sont prononcées dans le respect de la charia, ou loi islamique, uniquement pour les "crimes les plus graves" et dans le respect des normes d'équité les plus strictes et des garanties en vigueur.

Les affirmations selon lesquelles la peine de mort en Arabie saoudite sert la justice et respecte le droit international sont bien loin de la vérité. Au lieu de défendre ce bilan désastreux, les autorités saoudiennes doivent instaurer un moratoire officiel sur les exécutions et mettre en œuvre les normes internationales d'équité dans toutes les affaires pénales.

En attendant l'abolition totale de la peine de mort, nous demandons aux autorités saoudiennes de restreindre le champ d'application de ce châtiment aux seuls crimes impliquant l'"homicide volontaire", conformément aux normes internationales, et de cesser de condamner à mort des mineurs et des personnes souffrant d'un handicap mental.


Source Amnesty France

PIAT

  • Invité
Arabie Saoudite : Frénésie d'exécutions
« Réponse #1 le: mercredi 23 septembre 2015, 18:49 »

seul le roi des cons finira par l'emporter , comme le dit le poète
Mais auparavant va commencer une vie de terreur pour ceux qui ont une opinion différente, quelle soit religieuse ou politique

l'exemple de la fin de la Russie impériale est un évident parallèle avec la situation Saoudienne , la terreur engendre la terreur qui elle même: le chaos 
IP archivée

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 17.102
  • Proprio officiel chez oim !
Arabie Saoudite : Frénésie d'exécutions
« Réponse #2 le: mercredi 23 septembre 2015, 19:46 »

Le règne de la terreur, c'est quand même d'un autre âge.
Malheureusement, ça revient à la mode.
Et le pire, c'est que ces pays n'ont même pas peur de ce qu'en pensent les autres.

Poutine abat, dépouille et/ou enferme les contestataires ou simples gêneurs.
L'Arabie Saoudite tue sans aucune gêne des personnes qui n'ont rien fait, à l'image du gars qui doit être crucifié et laissé tel quel jusqu'à ce qu'il pourrisse (selon les autorités) aujourd'hui ou demain.
Dommage que le printemps arabe ne soit pas passé là bas.

La vie n'est pas rose partout !
Mais je reste convaincu que le peuple aura le dernier mot, au final.
Une révolte, ça te tombe dessus sans prévenir. Faut juste espérer que ça ne fasse pas comme en Syrie et qu'on intervienne timidement des années après qu'on nous ai demandé de l'aide...
IP archivée

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 17.102
  • Proprio officiel chez oim !
Arabie Saoudite : Frénésie d'exécutions
« Réponse #3 le: lundi 08 août 2016, 06:26 »

Mise à jour 23 juillet 2015

Saman Naseem a pu téléphoner à ses proches depuis la prison pendant le week-end, mettant fin à cinq mois de souffrances endurées par sa famille, qui ignorait totalement ce qui lui était arrivé.
La Cour suprême a fait droit à la requête de Saman Naseem concernant une révision judiciaire, ce qui signifie que sa déclaration de culpabilité et sa peine sont annulées et qu'il a le droit d'être pleinement rejugé.
La révélation selon laquelle Saman Naseem n'a pas été exécuté et bénéficiera d'un nouveau procès est une nouvelle incroyable pour ses proches. Toutefois, elle soulève des questions très inquiétantes sur ce qu'il a subi durant sa détention secrète.


IP archivée

maximus23

  • Observateur
  • Pipelette pathologique
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 1.969
  • Grand chevalier du mot de passe
      • ®Smf® Solutions
Arabie Saoudite : Frénésie d'exécutions
« Réponse #4 le: lundi 08 août 2016, 12:10 »

Ce n'est pas le seul pays qui applique ce genre de chose... Bientôt tu vas voir tu auras le même en Turquie c'est bien parti pour ... :iz:
IP archivée
Amitiés et à bientôt...
Have a nice day...

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • Hors ligne Hors ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 17.102
  • Proprio officiel chez oim !
Arabie Saoudite : Frénésie d'exécutions
« Réponse #5 le: lundi 08 août 2016, 12:14 »

Oui, j'ai vu ça.
Ils sont sur le point de rétablir la peine de mort... :kd:

IP archivée
Pages: [1]   En haut
 

+ Réponse Rapide

Page générée en 0.147 secondes avec 28 requêtes.