Chez oim, forum libreChez oim, forum libre

 



Le SPAM n'est pas une fatalité.
Luttez contre le SPAM, signalez chaque SPAM reçu !

Pages: [1]   En bas

Auteur Sujet: ONU: ouverture des nouvelles négociations sur le commerce des armes  (Lu 485 fois)

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 16.374
  • Proprio officiel chez oim !

NEW YORK — De nouvelles négociations se sont ouvertes lundi à New York pour tenter de conclure le premier traité international sur le commerce des armes conventionnelles, après l'échec de précédentes discussions en juillet.

En ouvrant cette "conférence finale", le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé de ses voeux un "traité solide et efficace". "L'absence de règles dans le commerce international des armes", a-t-il dit, "est inexplicable" alors que tant d'autres secteurs sont réglementés.

"Il y a des règles communes pour le commerce internationale des fauteuils mais pas celui des armes", a-t-il noté.

"La violence armée tue chaque année un demi-million de personnes, dont 66.000 femmes et enfants", a déploré M. Ban: "Certains cartels de la drogue en Amérique latine sont désormais mieux armés que certains pays". "Il est grand temps de se concentrer et de mobiliser la volonté politique pour parvenir à une consensus", a-t-il conclu.

Les 193 Etats membres de l'ONU ont jusqu'au 28 mars pour définir des règles du jeu pour ce marché de plus de 70 milliards de dollars par an, après un échec en juillet 2012.

Le principe est d'obliger chaque pays à évaluer, avant une transaction, si les armes vendues risquent d'être utilisées pour commettre des violations des droits de l'homme ou des attentats, ou être détournées par le crime organisé.

Après quatre semaines de difficiles tractations en juillet dernier, un compromis s'était dessiné mais les Etats-Unis, aussitôt suivis par la Russie et d'autres pays, avaient demandé plus de temps pour se prononcer. Les négociations reprennent sur la base du compromis de juillet.

Les négociateurs ont élu lundi comme président de la conférence le diplomate australien Peter Woolcott, qui succède à l'Argentin Roberto Garcia Moritan. "C'est l'occasion de terminer le travail", a souligné M. Woolcott. "Nous ne partons pas d'une page blanche mais je ne me fais pas d'illusion sur les défis qui nous attendent".

Dans une déclaration commune diffusée lundi à la presse, les ministres des affaires étrangères de sept pays (Argentine, Australie, Costa Rica, Finlande, Japon, Kenya, Royaume-Uni) ont appelé à conclure un "traité solide et légalement contraignant", évoquant une "occasion historique". "En moyenne, un homme, une femme ou un enfant meurt chaque minute victime de la violence armée, dont les deux tiers dans des pays qui ne sont pas officiellement en conflit", soulignent-ils.

Les Palestiniens, qui ont obtenu en novembre 2012 le statut d'Etat observateur à l'ONU, sont présents à cette conférence et pourront s'exprimer, sans toutefois négocier le traité. Une querelle sur leur participation à la précédente conférence en juillet avait retardé le début de celle-ci.


Source AFP
Pages: [1]   En haut
 

+ Réponse Rapide

Page générée en 0.14 secondes avec 23 requêtes.