Chez oim, forum libreChez oim, forum libre

 



ATTENTION AUX TROLLS !
Signalez les en cliquant sur "signaler au modérateur" sous chaque post.
Ne leur faites jamais face sans fermer la bouche, c'est par là qu'ils déposent leurs oeufs !..
DON'T FEED THE TROLL! Ne l'oubliez jamais !



Pages: [1]   En bas

Auteur Sujet: Médical France : FUROSEMIDE TEVA 40 mg comprimé sécable : alerte étendue  (Lu 813 fois)

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 16.372
  • Proprio officiel chez oim !

L'ANSM demande aux patients de rapporter en pharmacie toutes les boîtes de FUROSEMIDE TEVA 40 mg qu'ils détiennent, sans distinction de numéros de lots.

De nouveaux cas de pharmacovigilance rapportés chez des patients dont le traitement comportait du FUROSEMIDE TEVA 40 mg comprimé pelliculé conduisent l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) à prendre de nouvelles mesures.

Par mesure de précaution et pour éviter toute confusion liée à l'identification des lots, tous les lots de FUROSEMIDE TEVA 40 mg comprimé sécable doivent être ramenés dès que possible en pharmacie.

 Les pharmaciens doivent remettre aux patients un autre médicament équivalent (furosémide 40 mg comprimé sécable) afin que le traitement diurétique ne soit pas interrompu.

Comment différencier le Furosémide du Zopiclone ?

Une observation attentive du comprimé
avant sa prise écarte tout risque :


Un numéro vert a été ouvert par les laboratoires Teva à la demande de l’ANSM : 0800 51 34 11
Il est ouvert au public 24h/24.


Communiqué de l'ANSM en date du 10 juin 2013 concernant le retrait de Furosémide 40.

Sources ANSM & Vidal

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 16.372
  • Proprio officiel chez oim !

Fin d'alerte.

Plus de 2.000 boites de Furosemide ont été analysées comprimé par comprimé sans rien apporter de probant.
L'enquête continue, mais l'alerte est levée.


Source Vidal.
IP archivée

alex

  • Administrateur
  • Dictionnaire ambulant
  • ********
  • En ligne En ligne
  • Sexe: Homme
  • Messages: 16.372
  • Proprio officiel chez oim !

Tout ce bordel était du à une mamy qui s'est plantée en remplissant son pilulier !
Restons positifs ! Les systèmes d'alerte français en matière de sécurité sanitaire fonctionnent parfaitement !

Le site allodocteurs titrait : la maladresse d'une personne âgée serait à l'origine de l'affaire

Bravo mémé ! ;)
Voici l'article qu'ils ont diffusé suite à une requête de l'ANSM et des laboratoires Teva qui payent cher l'erreur d'une mémé... (je ne vais pas les plaindre non plus ! ::) )


L'affaire du Furosémide est en fait le fruit de "la maladresse d'une dame âgée" qui, en rangeant ses médicaments, a mis un comprimé de somnifère Zopiclone dans une plaquette de diurétique Furosémide Teva, a expliqué mardi 9 juillet 2013 sur Europe 1 le président de Teva France, Erik Roche.

"Dans cette affaire, tout le monde est de bonne foi, il n'y a pas de malveillance ni de volonté de nuire, juste la maladresse d'une dame âgée. C'est pourquoi nous ne donnerons pas de suites judiciaires à cette affaire", a assuré Erik Roche.

Le patron de Teva a précisé avoir eu "accès au rapport de gendarmerie qui a conduit le parquet à classer sans suite la semaine dernière cette affaire".

"Ce rapport conclut que la seule hypothèse probable est que la patiente ait positionné un comprimé de Zopiclone Teva dans un blister (plaquette) de Furosémide Teva. Cette patiente de Saint-Malo, une dame âgée de 76 ans qui vit seule (...) a l'habitude d'ouvrir ses blisters et de repositionner les comprimés en trop qu'elle avait déblistérisés pour son pilulier", a-t-il raconté.

Elle a donc placé ce somnifère "dans la mauvaise alvéole de la mauvaise boîte". "Elle le fait de manière consciencieuse puisqu'elle referme parfaitement les opercules en aluminium, ce qui fait que l'assistante du pharmacien de Saint-Malo n'a pas pu se rendre compte que ce blister avait été ouvert et refermé", a-t-il poursuivi.

Il a par ailleurs indiqué ne pas avoir constaté en juin de diminution de ses ventes suite à cette affaire.

L'alerte sanitaire avait pris de l'ampleur après l'annonce du décès de plusieurs personnes âgées sous Furosémide, alors que la substitution de ce produit (indiqué pour l'hypertension et les oedèmes) par un somnifère peut présenter des risques sérieux pour la santé.

Mais Dominique Maraninchi, le patron de l'ANSM (Agence de sécurité du médicament) avait décrété le 20 juin dernier la "fin de l'alerte" après le retrait de toutes les boîtes de ce médicament, aucun somnifère n'ayant été retrouvé dans plus de 200.000 comprimés examinés, ni dans les échantillons conservés à l'usine de Sens.


Source Allodocteurs
IP archivée
Pages: [1]   En haut
 

+ Réponse Rapide

Page générée en 0.172 secondes avec 24 requêtes.